Les meilleures techniques pour rééduquer son périnée


L’intérêt de rééduquer son périnée

Comment rééduquer son périnée et quelles sont les techniques efficaces recommandées par les professionnels de l’accouchement ? Comment aider la femme à mieux appréhender le moment de l’accouchement et prévenir les lésions secondaires ?

L’accouchement est un moment exceptionnel dans la vie de la femme. Il importe en effet d’arriver plus détendue en salle d’accouchement afin que ce moment ne soit pas une épreuve difficile. Le meilleur moyen pour ce faire est de mieux se préparer pour cet instant, grâce à des techniques qui sont aujourd’hui de plus en plus répandues et vulgarisées par les obstétricienne ou les kinésithérapeutes. Comme les muscles du périnée sont les plus sollicités durant la grossesse et l’accouchement, la meilleure méthode à observer est de préparer le périnée pour cette fin.

Le plancher pelvien, qui constitue en effet le périnée, commence à se distendre progressivement au cours de la grossesse. Si ces muscles ne sont pas suffisamment résistants, les risques de déchirures périnéales sont élevés. La rééducation post-accouchement du périnée est alors d’une importance vitale pour la parturiente, de manière à adoucir les douleurs de l’accouchement, à faciliter et à accélérer la durée de cette épreuve.

Le périnée, moteur de l’accouchement : comment faire pour le renforcer ?

Très sollicité aussi bien tout au long de la période de grossesse qu’au moment de l’accouchement, le plancher pelvien, qui constitue le périnée, devra rester assoupli et résistant afin d’éviter particulièrement les déchirures douloureuses ainsi que les complications lors de la délivrance. Les sages femmes recommandent ainsi aux futures mères d’adopter un certain nombre de techniques efficaces afin de faire de l’accouchement un moment agréable et une expérience mémorable. Le professionnel expliquera alors à la femme pourquoi muscler son périnée avant l’accouchement en lui faisant prendre conscience et de mieux connaître son anatomie, de la voie par laquelle le bébé va passer et des muscles et organes qui seront sollicités à ce faire. Le fait de convaincre la femme de préparer son périnée est alors un moyen efficace de la préparer psychologiquement pour l’accouchement, de lui permettre de mieux appréhender ce moment exceptionnel de la délivrance.

Mais l’intérêt de rééduquer son périnée avant l’accouchement repose surtout l’assouplissement de ces muscles qui permettra le passage facile du bébé et d’éviter ainsi les complications au moment de l’accouchement, qui risquent d’aboutir au recours à une césarienne, ainsi que lésions post-accouchement qui engendreront des effets secondaires tels que l’incontinence urinaire, anale ou de gaz, entre autres.

Les meilleures techniques

Découvrez les meilleures techniques efficaces recommandées par les professionnels de l’accouchement comme celle donnée par professionnels sage femme de lyon.

Ø Le massage : les sages-femmes utilisent une huile de massage spécifique, adaptée aux muqueuses. Elles vont masser le périnée pendant quelques minutes à raison d’une séance par jour.

Ø Les exercices du périnée consistent en des mouvements de contraction et de relâchement de l’anus à un rythme régulier. Ces mouvements contribueront à l’élasticité du périnée et éviteront les incontinences urinaires et anales.

Ø Le bain de siège à chaud et froid alternés servira également à assouplir le périnée. Toutefois, cette technique n’est pas recommandée en cas de présence d’hémorroïdes.

Ø Des soins homéopathiques : outre leurs bienfaits sur la santé, certains produits de l’homéopathie sont très efficaces sur l’assouplissement du périnée. Il en est ainsi du framboisier, ou encore de l’arnica dont les feuilles sont infusées en tisane.

Ø Les rapports sexuels : les professionnels de la grossesse et de l’accouchement préconisent les rapports sexuels réguliers pour renforcer le périnée avant l’accouchement.

En sa qualité de muscles, le périnée peut se raidir ou s’assouplir au gré de la santé de la femme. Il se distend progressivement au cours de la grossesse au fur et à mesure de l’évolution de la taille du fœtus. S’il n’est pas suffisamment assoupli, il engendrera des douleurs abdominales parfois lancinantes chez la parturiente. C’est pourquoi muscler son périnée avant l’accouchement est une précaution à prendre dès les premières semaines de la grossesse. Les sages femmes ou encore les kinésithérapeutes vont alors prescrire quelques techniques efficaces pour ce faire, en vue d’une grossesse et d’un accouchement sans complications.

Ces techniques vont servir à assouplir les muscles du périnée à l’aide d’exercices ciblés et localisés. Le périnée est en effet un muscle du corps de la femme, conçu uniquement pour recevoir le fœtus. En dehors de ces moments, il reste au repos. Le but de ces exercices est alors de faire travailler et de faire vivre ce muscle de manière à ce qu’ils puissent assumer correctement leur rôle au moment où ils seront sollicités. Pour savoir comment faire pour le renforcer, le professionnel vous fera savoir que le périnée devra s’imprégner des hormones de la grossesse pour qu’il augmente d’élasticité et de souplesse tout au long de la grossesse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *